Consommation de compléments alimentaires musculaires : sont ils mauvais pour l’organisme ?

Les différents types de compléments musculaires ont acquis une certaine notoriété et sont de plus en plus utilisés avec l’affirmation qu’ils augmentent la masse musculaire, améliorent les performances physiques et la récupération après l’entraînement.

L’achat de compléments musculaires mérite une attention particulière, car certains d’entre eux sont vendus exclusivement dans des pharmacies spécialisées et sur ordonnance du consommateur, certaines substances étant considérées comme des médicaments.

L’utilisation de produits importés ou le marché informel sont des moyens que les gens utilisent pour contourner les règles de l’organisme de réglementation, mais en prenant ce genre d’initiative, ils risquent de consommer un mélange dangereux de substances.

Les profanes adeptes de la consommation de compléments musculaires utilisent pour leur défense le fait que son utilisation n’est pas considérée comme du dopage, ignorant que des dommages peuvent être causés à l’organisme parce que le produit peut ne pas être indiqué pour une personne en particulier, soit par son tableau clinique, soit par le type d’activités de routine qu’elle exerce. Une supplémentation sans discernement génère un excès de substances inutiles qui, n’étant pas utilisées par l’organisme, provoquent une surcharge des organes.

Suppléments musculaires

Créatine : c’est la première source d’énergie utilisée par les muscles lors d’un exercice intense. Il augmente la rétention d’eau dans les cellules musculaires, ce qui permet le développement de la masse maigre ;

Hypercalorique : mélange de glucides, de protéines, de graisses, de vitamines et de minéraux. Ils augmentent la quantité de calories, ce qui favorise le gain de muscle ;

Protéines : améliorent la récupération musculaire, le gain de force et la production d’énergie pendant l’exercice ;

Acides aminés : améliorent la résistance musculaire, régénèrent le système immunitaire et maintiennent la masse musculaire ;

Nerd : Elle potentialise l’action de l’insuline, en empêchant l’accumulation des graisses et en diminuant le désir de consommer des glucides raffinés ;

HMB, Bêta-hydroxy-Bêta-méthyl-butyrate : agit pour augmenter la force pendant l’entraînement et empêche la perte de masse musculaire ;

Sulfate de vanadium : Accélérer la récupération du corps pour la prochaine séance d’entraînement.

Une évaluation physique permet d’analyser la nécessité d’une supplémentation et de déterminer quelles substances sont adaptées à sa consommation. N’oubliez pas qu’il ne suffit pas de lire les composants de la formule qui figurent sur les étiquettes des suppléments, ni de compter sur la “recette” du compagnon de gymnastique.

L’une des normes de l’Agence nationale de surveillance de la santé stipule que l’utilisation de suppléments ne doit être faite que par des athlètes, c’est-à-dire des personnes qui s’entraînent plus de 6 heures par jour, et non à des fins esthétiques ou par des personnes qui pratiquent une activité physique légère ou modérée.

L’ancienne directrice de l’Agence nationale de surveillance de la santé, qui a procédé à la dernière mise à jour de la norme pour ces substances. Une alimentation équilibrée et diversifiée suffit à répondre aux besoins nutritionnels des praticiens de l’exercice physique à des fins de loisirs, d’esthétique et de promotion de la santé.

Si vous n’êtes pas un athlète, avant de penser à rechercher une supplémentation pour augmenter votre masse musculaire, essayez de vérifier quelles mesures nutritionnelles vous pouvez prendre pour contribuer à vos performances physiques et à votre santé.

Un entraînement musculaire est aussi essentiel pour avoir une prise de masse de votre musculation. Pour avoir un muscle bien formé, il faut vous entraîner avec une horaire très sévère. L’entraînement aide beaucoup pour structurer votre musculation. l faut être très sportif pour que vos muscles augmentent de volume.

Ainsi la prise de protéines vous aident à structurer vos muscles mais vous aident aussi à supporter l’endurance que doit subir votre corps. Pour que votre corps et votre organisme récupère vite alors il faut consommer une grande quantité de supplémentation. Vous devez aussi pratiquer le sport presque quotidiennement.

Clés d’une bonne musculation : une alimentation régulière

Une bonne alimentation associée à une fréquence d’exercice adéquate, avec l’aide d’un professionnel de l’éducation physique et le maintien d’un sommeil de qualité sont quelques habitudes capables de potentialiser les résultats physiques recherchés sans impliquer l’utilisation de substances à risque.