Conseils pour l’achat de sous-vêtements de ski

Le début de la saison de ski de cette année est imminent ! Il est donc grand temps d’actualiser votre garde-robe en termes de vêtements de sport et de vêtements fonctionnels. Bien que les sous-vêtements de ski soient généralement invisibles, ils constituent une partie essentielle de tout équipement de ski complet. Après tout, les sous-vêtements fonctionnels garantissent que vous n’arriverez pas gelé au pied de la montagne, même les jours les plus froids et les plus venteux sur les pistes.

Sous-vêtements de ski : comment fonctionnent les sous-vêtements de haute technologie

Les sous-vêtements de ski fonctionnels sont très différents de la lingerie ordinaire. La raison : alors que les slips, sous-vêtements et chemises normaux ne font qu’absorber la sueur, les sous-vêtements de ski fonctionnels enlèvent l’humidité de la peau et la transportent à sa surface. De cette façon, votre peau reste chaude et sèche et vous n’avez pas à vous soucier de vous rafraîchir, même dans les descentes les plus raides et par vent fort. Les sous-vêtements de ski atteignent cette propriété unique en étant fabriqués à partir de matériaux naturels et fonctionnels spéciaux. Ces tissus spéciaux attirent l’humidité, mais ne la stockent pas. La sueur est conduite à la surface des matériaux où elle peut s’évaporer rapidement et sans entrave.

Autre bonus des sous-vêtements de ski : quelle que soit votre quantité de sueur, les slips, sous-vêtements et pantalons que vous avez choisis ne collent jamais de manière inconfortable. Pour ce faire, vous devez incorporer des “espaceurs” microscopiques dans vos vêtements techniques. Comme leur nom l’indique, ces entretoises mettent de la distance entre la matière et votre peau et empêchent ainsi le tissu de coller. La matière d’un veste moderne a même la capacité de réguler la température du corps en fournissant des effets de refroidissement et de réchauffement lorsque cela est nécessaire.

Comme les sous-vêtements de ski sont portés lors d’activités physiquement exigeantes, ils entrent naturellement en contact avec beaucoup plus de sueur que les vêtements normaux. Pour cette raison, une accumulation rapide d’odeurs semble naturellement préprogrammée. Mais les fabricants expérimentés de sous-vêtements de ski ont également trouvé un remède à ce problème. Les vestes et les chemises modernes utilisent des ions d’argent pour prévenir ou minimiser les odeurs désagréables. L’astuce : comme l’argent a des propriétés antibactériennes, il inhibe la formation des bactéries responsables des mauvaises odeurs. Ainsi, vous n’avez pas à vous soucier des odeurs désagréables, même après une longue journée sur les pistes.

Conseils et précautions pour acheter ses sous-vêtements de ski 

Comme les sous-vêtements de ski, contrairement à la lingerie ordinaire, doivent résister à des mouvements extrêmes et à une activité physique soutenue, ils doivent bien sûr être choisis avec un soin particulier. La règle d’or ici est la suivante : Choisissez un sous-vêtement thermique qui vous va vraiment comme une seconde peau. Qu’il s’agisse de longs slips, de caleçons, de chauffe-reins ou de sous-vêtements, les pièces sélectionnées ne doivent jamais pincer, gratter ou même démanger.

Afin d’assurer ce haut niveau de confort souhaité, des coutures dites plates sont souvent utilisées dans les sous-vêtements de ski. Ces coutures sophistiquées permettent d’éviter les points de pression ou les abrasions qui peuvent être causés par une friction prolongée sur une peau sensible. D’autres caractéristiques auxquelles vous devez prêter attention sont les confortables inserts côtelés et les zones dites de ventilation, qui assurent un confort de port agréable tout en stabilisant vos muscles.

Le choix du matériel et des accessoires qui vous conviennent est également un facteur important. Les fibres naturelles et fonctionnelles ont toutes deux leurs avantages. Les fibres naturelles les plus connues utilisées dans la fabrication des vêtements thermiques sont la laine mérinos et la soie. Ces deux matériaux absorbent très bien la sueur et ne dégagent que des odeurs minimes. Cependant, la laine mérinos peut être désagréable pour les peaux très sensibles à long terme. De plus, les deux matériaux sèchent très lentement.

Les fibres fonctionnelles artificielles telles que le polyester ou le polyamide, en revanche, sèchent extrêmement rapidement, sont très robustes et extrêmement faciles à entretenir. Cependant, elles ont tendance à produire des odeurs plus rapidement et plus intensément que les fibres naturelles. Un conseil : de nombreux fabricants proposent désormais un tee shirt thermique et un veste ski fabriqués à partir de tissus mélangés spéciaux. Ce type de vêtements combine habilement les avantages des fibres naturelles et artificielles.