Randonnée avec un chien: que devez-vous envisager ?

Que ce soit au lac, en forêt ou en montagne, une randonnée relaxante avec le chien nécessite toujours une bonne planification. La randonnée est une expérience partagée qui non seulement renforce le lien entre le chien et l’homme, mais offre aussi une aventure quasi naturelle aux côtés de son compagnon à quatre pattes. La randonnée avec le chien est une activité populaire. Cependant, il y a quelques éléments à garder à l’esprit.

Trouver un itinéraire de randonnée adapté

Les itinéraires de randonnée doivent être variés, peu asphaltés et facilement praticables pour le chien. La longueur et la difficulté du sentier doivent être adaptées non seulement à votre propre condition physique, mais aussi à celle de votre chien. En Allemagne et dans d’autres pays, il existe des itinéraires faciles à difficiles que vous pouvez explorer avec votre compagnon à quatre pattes. Toutefois, il est préférable de se renseigner à l’avance sur les conditions d’entrée et les règles de conduite. Dans de nombreux pays, vous êtes obligé de porter une laisse et dans certains pays, vous êtes également obligé de porter une muselière. La durée et le circuit de la randonnée doivent être pris en considération. 

À quel âge un chien peut-il commencer à marcher ?

En ce qui concerne la marche avec un chien, l’âge est décisif. Pour les quadrupèdes de moins d’un an, une randonnée est stressante, tant au niveau des tendons que des articulations. Dans le pire des cas, une arthrose précoce peut même se développer. La marche peut également être un problème pour les chiens âgés. Ils ont tendance à avoir des problèmes de circulation. D’ailleurs, les gencives peuvent donner une indication à ce sujet. Si l’on appuie sur ce bouton et qu’il reste blanc, le quadrupède a un problème de circulation. Il est alors important d’agir rapidement: se mettre à l’abri du soleil, faire une pause, offrir de l’eau et de la nourriture. La durée de la randonnée doit être étudiée à l’avance pour le bien-être de votre ami à quatre pattes. 

La santé, une autre condition préalable

Bien entendu, le chien doit être en bonne santé et ne doit pas avoir de problèmes articulaires. Si l’ami à quatre pattes est déjà habitué à parcourir de plus longues distances avec son maître ou sa maîtresse, c’est un avantage évident pour la randonnée avec un chien. En outre, il est essentiel que le nez de la fourrure soit tenu en laisse de manière fiable et obéisse à des ordres tels que “assis” ou “place”. Dans ce cas, vous pouvez assurer la randonnée avec vos animaux en pleine nature. 

L’équipement est la clé de voûte

Seuls ceux qui sont bien équipés peuvent profiter pleinement d’une randonnée avec un chien. Les laisses pour chiens ne suffisent pas dans la nature sauvage. C’est pourquoi un harnais pour chien doit être placé dans les bagages. En randonnée, il est attaché à un harnais que votre maître ou votre maîtresse a enroulé autour de ses hanches. Ainsi, les propriétaires ont les mains libres, par exemple pour les bâtons de trekking. Celui qui aime faire des randonnées avec son chien ne doit pas se passer de chaussures pour chien de qualité. Ils s’avèrent particulièrement pratiques sur les terrains pierreux. Ils minimisent le risque de blessure aux pattes de l’ami à quatre pattes. Avec un matériel adapté, vous profiterez de votre randonnée dans la nature. 

N’oubliez pas vos provisions

En fonction de la distance, la maîtresse et le maître doivent également penser à la nourriture et à la boisson en quantité suffisante. Une cuvette pliable peut être utile sur la route, qui peut être rangée dans un sac ou un sac à dos pour gagner de la place. Il est également important de disposer d’une trousse de premiers secours et de pinces à tiques. Une lampe de poche ne doit pas non plus manquer dans vos bagages, au cas où il ferait soudainement nuit. Ajoutez un traceur GPS que vous pouvez facilement attacher au collier de votre ami à quatre pattes s’avère très utile, au cas où le chien se perdrait.

Faites suffisamment de pauses pendant vos randonnées

En fonction de la longueur du trajet, vous devez toujours faire suffisamment de pauses. Pour une visite de six heures, il faut prévoir au moins deux pauses d’une demi-heure. Si vous promenez votre chien pendant deux à trois heures, vous devez prévoir une pause d’au moins une demi-heure. La question de durée est un point important à ne pas négligée pendant votre randonnée. De cette manière, vous profiterez du voyage et du circuit avec votre ami à quatre pattes. N’hésitez pas à vous renseigner sur le circuit national disponible dans votre région. Doté d’un bon matériel, vous bénéficierez d’une randonnée de qualité avec vos animaux.